fr | en

Exposition personnelle de Léa Bénétou, du 7 mars au 12 avril 2014

Dossier de presse de l'exposition en .pdf : Jeux de brutes

"Pour Jeux de brutes, première exposition personnelle de Léa Bénétou à la Galerie des petits carreaux, la jeune artiste se réfère au Brutalisme, un style architectural d'origine anglo-saxonne qui est issu du modernisme, et dont le nom vient de l'utilisation du "béton brut", ce béton "brut de décoffrage" que Le Corbusier a utilisé par exemple dans sa Cité Radieuse de 1952.

Ce qui intéresse l'artiste dans ce type d'architecture, c'est tout d'abord que les structures brutalistes se composent de formes géométriques anguleuses qui frappent par leur répétition. C'est aussi l'utilisation "noble" de ce béton  « brut de décoffrage » sans revêtement ni fioritures.

La forte présence du matériau brut, la répétition d'un motif géométrique simple : tel est le vocabulaire plastique sur lequel l’artiste s'appuie pour Jeux de brutes.

(...)

Le travail de Léa Bénétou s'apparente à un chantier ou à un dessin d'architecte : il donne à voir sa propre construction pour en mettre en valeur les lignes de force. Elle met à nu des structures, elle les recompose, elle en joue, tout simplement."

Christine Benadretti.

Autres oeuvres de l'artiste sur le site BASE : http://base.ddab.org/lea-benetou