fr | en

AMERICA!
une sélection d'artistes sud américaines

Matilde Benmayor, Paloma Castillo, Emma Malig, Livia Marin, Delfina Reis Renck et Ana Catalina Vicuña.

Vernissage le vendredi 7 juillet à partir de 18h30
Exposition du 7 juillet au 2 août 2017


Paloma Castillo
broderie sur toile de coton
71x47cm, 2015

La Galerie des petits carreaux présente au mois de juillet 2017 dans son espace briacin, une exposition 100% féminine! Voici six artistes, toutes originaires du continent sud américain, principalement chiliennes, qui ont en commun un rapport étroit avec la matière :

Matilde Benmayor, la plus jeune, sculpte la terre et peint de grandes toiles aux motifs abstraits amples et doux dont les couleurs froides lui ont été inspirées par sa résidence d'un mois à Saint-Briac au printemps 2016. Invitée par la Galerie des petits carreaux elle a découvert les lumières de la Bretagne qui ont changé pour cette série les nuances de sa palette. Ses céramiques reprennent les formes douces de ses peintures. Conçues en série, elles se présentent comme une famille qui déclinerait pour chacun de ses membres une certaine posture : érigée, couchée, penchée, ces céramiques noires et grises égrènent leur propre vocabulaire.

Ana Catalina Vicuña et Paloma Castillo brodent, mais sur des modes très différents
Ana Catalina Vicuna crée des motifs fondés sur la répétition d'un geste qu'elle qualifie de conjuratoire.
Traumatisée par le terrible tremblement de terre de 2010 au Chili, elle a entrepris ce travail comme une espèce de geste magique qui aurait le pouvoir de contrôler le temps : "comme un moine qui récite quotidiennement son oraison"."J’utilise la répétition pour accéder à un état mental. Il ne s’agit pas de faire la même chose, mais de poursuivre un processus, en arrêtant le flux des pensées pour atteindre un état d’absorption total de l’être."

Chez Paloma Castillo, la broderie dessine des figures de femmes et d'hommes, et d'animaux hantés par la symbolique du paradis terrestre. Ces figures, aux traits naïfs entraînent le spectateur dans un univers singulier à la marge de l'art brut.

Delfina Reis Renck, artiste brésilienne, fabrique des poupées anthropomorphiques aux têtes énormes, aux yeux démesurés, sorte de clones et de clowns joyeux et décalés, à la fois émouvants et un tout petit peu inquiétants…

L'univers d'Emma Malig est aux antipodes de cette profusion de couleurs. Oeuvre nostalgique et mélancolique, elle parle d'exode, d'exil, elle-même ayant dû fuir avec ses parents la dictature de Pinochet. Sur des papiers qu'elle fabrique elle-même elle trace des figures fantomatiques, des bateaux, des oiseaux, des silhouettes humaines, des "destierros". A Saint-Briac a été exposée au Presbytère en avril 2015, "In Fine", une sphère de papier éclairée de l'intérieur, tournant sur elle-même sans fin avec ces figures esquissées sur ses flancs.

Enfin Livia Marin, installée à Londres, a travaillé sur des objets usuels : des tasses aux motifs floraux anglais.
Elle s'approprie les objets de production et de consommation de masse pour les transformer en objets uniques et précieux faits à la main. Livia Marin sculpte avec finesse des objets de tous les jours - tasses, bols, pots et assiettes - en y modelant des crevasses, des fentes, des fissures. Les fractures symbolisent la fatalité et le manque, mais en les réparant et en les conservant est mise valeur la volonté de les préserver et d'en prendre soin.

Christine Benadretti.

---

Pierre BUDET / Pierre GALOPIN
Galerie principale

Vernissage le samedi 5 août à partir de 18h30
Exposition du 5 août au 2 octobre 2017

COMBO
Galerie à l'étage

Vernissage le samedi 5 août à partir de 18h30
Exposition du 5 août au 2 octobre 2017